Kobujutsu de Kochinda

 

Le Kobudo de Kochinda est l'une des écoles les plus anciennes d'Okinawa. Il est établi, de fait historique, que les gardes du palais royal de Shuri étaient formés au Kobujutsu de Kochinda.

 

Les armes principales sont: 

  • le Bô (baton long)
  • le Kaïbo ou Eku (la rame)
  • le Yari (la lance)
  • les Saï (les tridents)
  • le Tunkwa (le tonfa)
  • le Timbé (le bouclier)

Quant aux katas, ils sont originels et n'ont pas été modifiés ni personnalisés par aucun maitre contemporain. Dans le Kobujutsu de Kochinda, les katas et les bunkaï se transmettent de génération à génération, en confiance, avec des Budokas qui sont engagés dans la voie de la transmission ancestrale et non pas dans la voie de la personnalisation et de la démonstration. Et encore moins de la compétition.
Le Kobujutsu de Kochinda est basé sur l'absence d'ouverture dans les attaques et la recherche de l'effacement du temps mort (absence d'appel, fluidité, vitesse...).
Il fait également appel au Jigen Ryu, la célèbre école de sabre. .